“100 photos pour le centenaire de la guerre de 14/18, une exposition sur les Champs-Elysées 1er août – 30 septembre 2014

Une exposition de Jean-Claude Narcy ,avec le concours de l’historien Jean-Pierre Verney. L’année 2014 marque le début du cycle commémoratif du Centenaire de la Première Guerre mondiale. A cette occasion, la France, principal champ de bataille de la Grande Guerre, a l’honneur mais aussi la responsabilité d’accueillir 100 ans plus tard les descendants de tous cescombattants de la Grande Guerre, sur les lieux même où ils furent engagés

: Africains subsahariens,Américains, Australiens, Britanniques, Canadiens, Chinois, Indiens, Néo-Zélandais, Polonais, Russes,Sud-Africains… C’est pour rendre hommage aux combattants français, et à ceux venus d’ailleurs sur notre territoire pour participer à l’un des plus terribles conflits du XXe siècle, que cette exposition est présentée : 100 photographies pour honorer sur la plus belle avenue du monde ceux qui se sont battus pour notre liberté !

« Parce qu’il ne fallait pas qu’ils meurent une deuxième fois : 100 photos pour dire merci à 10 millions d’êtres humains qui ont fait don de leurs vies lors de la plus grande “boucherie” de l’histoire.

L’exposition présente des documents exceptionnels, offrant un regard transverse sur le

premier conflit mondial : les personnalités marquantes de la Grande Guerre, les nations étrangères

engagées aux cotés de la France, des scènes de la vie quotidienne à l’arrière, soulignant la

mobilisation totale du pays pour l’effort de guerre et la participation de Paris et des Parisiens dans le

conflit, des vues insolites… Une large place est d’autre part faite aux femmes. Avec la

guerre, le quotidien des françaises est en effet fortement bouleversé. Après le départ au front des

hommes, vivant dans la peur de perdre un être cher, elles sont confrontées à des difficultés

matérielles et doivent s’impliquer dans la vie économique en accomplissant certaines tâches, autrefois

réservées aux hommes. Des tâches parfois difficiles que les hommes ont été contraints

d’abandonner. L’exposition leur rend hommage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *