Au fil des marquoirs,trésors de broderie des Pays-Bas 1600 – 1920 à la bibliothèque Forney

Aux 17e et 18e siècles, seules les familles riches pouvaient se permettre de posséder une garde-robe importante et un linge de corps ou de maison diversifié (de table et de lit) alors que les classes les plus basses de la société ne portaient que des vêtements de seconde main. L’ensemble des draps, nappes, serviettes, torchons et couvertures composait le trousseau de la jeune fille qui le marquait à ses initiales. Cette tradition n’était pas seulement dictée par un souci de décoration, car il était essentiel d’identifier le linge de chaque membre de la famille, ou même de chaque famille, lors des grandes lessives communes qui n’avaient lieu que deux fois par an environ.
Joke Visser, une des plus grandes collectionneuses privées de marquoirs anciens, présente ses trésors à la Bibliothèque Forney. Sa collection ne compte pas moins de 750 pièces anciennes provenant principalement des Pays-Bas, de Belgique et naturellement de France.

Le plus ancien date de 1680. Elle présente plus de cent marquoirs dans cette exposition, accompagnés de modèles de reprises et de longs rouleaux d’ouvrages de dames cousus bout à bout et poétiquement appelés « souvenir de ma jeunesse ».

Bibliothèque Forney
Hôtel de Sens 1, rue du Figuier 75004 Paris
Métro : Saint-Paul

jusqu’ au 27 juillet 2013 – Mardi – samedi / 13h – 19h

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.