la soprano Emőke Baráth , le 1er février Salle Gaveau

SÉRIE LES GRANDES VOIX -LES GRANDS SOLISTESA LA UNE

“C’est un merle, chanteur crédule,

Ignorant du calendrier,

Qui rêve soleil, et module

L’hymne d’avril en février.”

Le Merle, Théophile Gautier


La série Les Grandes voix – Les Grands Solistes joue au merle ce mois-ci !

la soprano Emőke Baráth

qui vient juste de sortir son album ”Voglio Cantar” (Je veux chanter), l’affirmera sans aucun doute dans un programme riche autour du baroque italien du Seicento, Haendel étant la seule exception, si l’on oublie son voyage dans la Botte ! Grâce à la ductibilité de sa voix, à une belle projection, à des médiums bien timbrés et suaves ainsi qu’à sa présence pleine de fraîcheur, Emőke Baráth envoûteAr la Salle Gaveau, entourée de ses complices virtuoses du Pomo d’Oro et face à un public français qu’elle affectionne.

Salle Gaveau

Ven. 1 févr. 20:30 – 22:30

Salle Gaveau, 45 Rue la Boétie, 75008 Paris, France


VENEZIANA

Emőke Baráth, soprano

Il Pomo d’Oro

Francesco Corti, direction

BARBARA STROZZI

Lagrime mie, op.7

FRANCESCO CAVALLI

Sinfonia

FRANCESCO CAVALLI

Alba, ch’imperli i fiori… Amor, che mascherasti

BARBARA STROZZI

Mi fa rider la speranza

BIAGIO MARINI

Sonata sopra « Fuggi dolente core »

ANTONIO CESTI

Speranza ingannatrice

TARQUINIO MERULA

Ballo detto Eccardo

FRANCESCO CAVALLI

Vanne interpido

GEORG FRIEDRICH HAENDEL

Note placida e cheta, HWV 142

ALESSANDRO STRADELLA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.