Augustin Rouart , La peinture en héritage

Le Petit Palais a le plaisir de présenter l’importante donation que vient d’effectuer Jean-Marie Rouart, de l’Académie française, en sa faveur, riche de douze œuvres d’Henri Rouart, Henry Lerolle, Maurice Denis et Augustin Rouart.

  •  À cette occasion, le musée présente une exposition gratuite au sein de ses collections, en dialogue avec des œuvres liées à la famille Rouart, pastels et tableaux de Berthe Morisot, Edgar Degas ou encore Auguste Renoir.

 Une quinzaine de prêts, ainsi que des archives familiales de Jean-Marie Rouart, complèten l’accrochage.

le Petit Palais rend définitivement une juste place à cette incontournable famille d’artistes et de collectionneurs parisiens.

 Répartie autour de deux grands espaces, l’exposition présentetout d’abord la « Constellation Rouart » organisée autour des arrière-grands-pères du donateur : Henri Rouart et Henry Lerolle, qui tous deux pratiquèrent la peinture et collectionnèrent passionnément les impressionnistes.


 Une seconde salle est consacrée à l’œuvre d’Augustin Rouart, père de l’écrivain. Henri Rouart (1833-1912) a été une personnalité majeure de la vie artistique de la fin du XIXe siècle. Éminent industriel, peintre mais surtout collectionneur éclairé, il contribua à la reconnaissance de nombreux artistes représentés dans les collections du Petit Palais, en particulier les impressionnistes.

 Des œuvres de Berthe Morisot, de Paule Gobillard ou encore d’Edgar Degas – très proche des familles Rouart et Lerolle – rappellent les multiples liens tissés avec les grands artistes de leur époque.

encore de pastel, une technique que Maurice Denis affectionnait pourtant. La présentation s’achève avec un important ensemble d’une vingtaine d’œuvres d’Augustin Rouart (1907-1997), dont huit ont été retenues pour la donation au musée. Épris des maîtres de la Renaissance, notamment de Dürer dont il reprend le monogramme, Augustin Rouart crée son propre style, combinant respect du réel, fascination pour la nature et goût pour le décoratif dans une synthèse profondément humaniste..


 L’évocation de cette fascinante dynastie de peintres et mécènes est au cœur de l’émouvant récit publié par Jean-Marie Rouart en 2000, sous le titre Une jeunesse à l’ombre de la lumière.

Grâce à la générosité de l’auteur, le Petit Palais, déjà dépositaire de différentes œuvres liées à cette famille parisienne, en devient désormais le garant de la mémoire artistique.

Petit Palais. Avenue Winston Churchill Paris 75008

jusqu’au 10 octobre 2021

Du mardi au dimanche de 10h à 18h (dernière entrée à 16h30, fermeture des salles à partir de 17h45)

Nocturnes uniquement pour les expositions temporaires le vendredi jusqu’à 20h (dernière entrée à 18h30)

Fermeture les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 11 novembre et 25 décembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
%d blogueurs aiment cette page :