Des concerts en plein air dans le XIème

Des concerts en plein air
Pour finir l’été en beauté et profiter des derniers rayons du soleil, trois concerts gratuits en plein air sont organisés. Côté programmation, cette édition des Estivales musicales fera une fois de plus la part belle à l’éclectisme mixant aussi bien le jazz, l’électro, la pop ou la musique classique. Ouvrez grand vos oreilles !
Vendredi 26 août à partir de 19h
Square Maurice Gardette
Première partie : Van Gelder Team
Une fine équipe de sélecteurs qui puisent dans leurs discothèques respectives pour dénicher et vous proposer des pépites jazz et soul. Un peu de Miles et d’Aretha, un peu de Thelonious et d’Ella.
Jazz Cotton Band
Fermez les yeux et imaginez-vous dans les années 1920 quelque part à Harlem. à cette époque, ce quartier new-yorkais est le centre du monde de la musique. Le jazz est une musique de fête, les danseurs sont pris de frénésie au son des grands orchestres de l’époque : Duke Ellington, Benny Goodman, Cab Calloway… Le titre d’un des plus grands standards de l’époque claque
comme une devise : It don’t mean a thing if you ain’t got that swing ! Fidèle à cette devise, l’orchestre de 5 musiciens du Jazz Cotton Band réinterprète en live les plus grands standards de l’époque : charleston et swing !
 
Samedi 27 août à partir de 19h
Jardin de la Folie-Titon
FAROE
Après avoir vécu un an à Brighton, Corentin Ollivier rejoint Concrete Knives, puis Samba De La Muerte. La nuit, il commence à composer les morceaux qui vont l’amener à créer Faroe. Une voix claire, vitale et profonde, centre de sa musique, autour de laquelle s’articulent les machines et les textures sonores.
© crédit photo : Nathanne Le Corre
SÔNGE
Entre émotions électroniques et R&B lunaire, la jeune Sônge invite l’auditeur à se perdre dans les brumes de son monde onirique où elle règne en impératrice soul, aidée de ses seules machines. Ses rêveries électroniques façonnent des mondes parallèles avec d’autres têtes couronnées de l’électronica sophistiquée, tel James Blake ou encore Banks.
YOU MAN
Tepat & Giac sont liés par une histoire étrange née un soir d’été en 1996. La sortie de l’EP Restless et de Birdcage en 2014 sur Alpage Records marque une étape de plus dans cette relation. You Man lance un écho au retour du vivant sur la scène de la house. Un écho qui ressemble à toutes les époques de la musique, car pour eux la musique est un son, pas un genre. Ainsi, ils invitent constamment leur public à partager l’instant en l’intégrant de manière absolue dans le projet musical.
 
Dimanche 28 août à 16h
Cour de la Mairie du 11e
Pauline Yon, mezzo soprano, et Chloé Ducray, harpiste, se sont retrouvées avec l’envie commune de faire découvrir le répertoire lyrique et romantique au plus grand nombre en alliant la pureté et le raffinement de la harpe à la rondeur et à la chaleur du timbre de mezzo. Ce duo inédit vous invite à un voyage musical à travers l’Europe de Glück à Rossini en passant par Mozart, Schubert, Verdi et Bizet.
mairie du 11e – 12, place Léon Blum – 75011 Paris – métro Voltaire – Tél. 01 53 27 11 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut
%d blogueurs aiment cette page :